Outils / Méthodes

Tirer le meilleur parti d’une séance de brainstorming ou remue-méninges

Le braisntorming, aussi appellé remue-méninges, est un outil puissant. Mais comme tout autre outil, il a quelques inconvénients. Voici quelques conseils pour tirer le meilleur parti de votre prochaine séance de remue-méninges.

Quel est l’objectif de la session ?

Posi-it avec des mots écrits, collés sur une paroi transparente

Comme avec tout autre outil, le succès réside dans votre préparation. Un remue-méninges est utilisé pour générer de la quantité. Il s’agit d’un processus de création qui produit beaucoup d’informations. Donc, si vous voulez l’utiliser, c’est parce que vous voulez beaucoup d’idées et êtes prêts à gérer le volume par la suite.

Que demanderez-vous aux participants? Que voulez-vous qu’ils partagent? La question posée influence grandement le résultat de la session.

« Qu’est-ce que vous aimez dans notre produit? » ne donne pas les mêmes réponses que « Comment aimeriez-vous utiliser notre produit? » ou « Que voulez-vous changer dans notre produit? »

Tout d’abord, pensez à la question précise que vous voulez poser. Que voulez-vous couvrir (ou non) dans la session. S’il c’est clair pour vous, ça le sera sussi pour les participants, et simplifiera votre facilitation.

Respecter les différences en utilisant différentes techniques

Commencez en silence

Environ la moitié de la population est introvertie. Elle réfléchi dans sa tête. C’est le contraire des extravertis, qui réflechissent à voix haute. Lorsque vous les laisser commencer à parler dans la session, vous empêchez les introvertis de penser et donc de partager leurs idées. L’idéal, lorsque vous posez vos questions, est de garder au moins 5 minutes sliencieuses pour que chacun écrive ses idées. Mieux encore, posez vos questions avant la session, afin qu’ils puissent y réfléchir avant.

Alterner entre partage, discussion et réflexion personnelle

Au fur et à mesure que la session avance, assurez-vous de demander aux membres silencieux de participer, peut-être qu’ils ne savent pas comment interrompre le débat passionné. Offrez un peu de temps calme, surtout si votre session est longue. Personne ne peut pas avoir de discussion passionnée pendant une journée complète. Casser le rythme, la vitesse, le volume et les activités.

Trier les idées de votre remue-méninges

Homme d'originie indienne regardant un post-it, devant une cloison transparente couverte de post-it.

Encore une fois, la façon dont vous regroupez les idées peut fortement influencer les résultats de la séance de remue-méninges. Comme un remue-méninges produit beaucoup d’idées, il est difficile de décider sur quoi travailler. Nous sommes tentés de regrouper tout ce qui semble se ressembler. Mais parfois, même si les idées se ressemblent, elles ont deux causes complètement différentes ou décrivent deux aspects différents.

Ne forcez pas les idées en catégories, si quelqu’un pense que leur idée est différente, gardez-la à part. Vous ne devez pas tout regrouper en un nombre défini de catégories.

Si vous ne pouvez pas travailler sur tout, vous pourriez demander aux participants de voter pour les idées qu’ils veulent garder pour la prochaine étape.

Terminer la séance de remue-méninges

Comme pour toute autre réunion, vous devriez avoir une conclusion. Il s’agit de fermer la boucle. Il y a différentes choses que vous pouvez inclure dans votre conclusion. En voici quelques unes. Choisissez et organisez comme bon vous semble.

Résumer le résultat

C’est la partie la plus difficile: comment résumer en quelques minutes ce qui a été discuté pendant une heure ou plus. Vous devriez vous y entrainer. Si vous n’êtes pas à l’aise de partager avec l’équipe de travail, vous pouvez commencer par quelqu’un d’autre. Cette personne ne sera pas en mesure de juger de la précision de votre résumé, mais cela vous obligera à y réfléchir et à résumer.

Rappeler l’objectif initial

Pourquoi étions-nous ici ? Cela fait une heure (ou une demi-journée) que nosu travaillons. Avons-nous respecté ce que nous avons dit que nous devions, avons-nous atteint ce que nous voulions? Ces questions sont excellentes pour comprendre comment s’est passée la session et fournir des informations sur la façon de mieux organiser la prochaine.

Informer sur les prochaines étapes

Qu’allez-vous faire de l’information que vous avez recueillie? Il est essentiel de partager ce qui s’en vient, que l’équipe soit impliquée ou non. Nous avons tous besoin de comprendre et de savoir comment nous contribuons à quelque chose de plus grand que la tâche accomplie. Soyez donc transparent et partagez la suite des choses.

Évaluer la séance de remue-méninges

J’aime avoir une évaluation rapide des séances, surtout quand elles sont avec des gens que je ne me réunis pas souvent dans un atelier. Vous pouvez utiliser les pouces en haut et en bas, la note de 1 à 5 avec les doigts, demander un mot à chaque participant pour résumer la session, l’humeur actuelle ou leur appréciation globale de la session. Ces commentaires vous aideront également à vous améliorer pour la prochaine session.

Remerciez tout le monde d’avoir participé

Vous venez d’utiliser le temps et l’énergie de vos participants pour la dernière heure, le minimum est de les remercier d’être venus discuter avec vous. Nous prenons parfois la participation pour acquise. Les mots gentils sont toujours bons, ce sont des friandises pour le cerveau. Et votre équipe le mérite probablement.

Un exemple de conclusion

Merci d’avoir lu tout cet article, j’espère que vous avez maintenant quelques idées sur la façon d’obtenir plus de votre prochaine session de remue-méninges. J’ai énuméré plusieurs choses que vous pourriez faire. Si l’une d’entre elles vous attire, je vous invite à la noter et l’essayer. N’oubliez pas de vous amuser, c’est ainsi que vous obtenez les meilleurs résultats!

Les commentaires sont fermés.